Le Centrafrique une démocratie sans passe droit ou une fumisterie ?

Il est loin des paroles et des promesses aux actes.

La Démocratie, et plus encore son respect, tout comme le respect de l’éthique en politique en Centrafrique restent encore des pis-allers.

Les aventures de la reconnaissance du RPC, valent feuilleton.

Tous les documents de reconnaissance afin d’obtention d’agrément de sa reconnaissance, remis aux autorités de tutelle.

Et pourtant, ce qui aurait dû être simple s’est compliqué à souhait au niveau de l’administration, via des manœuvres dilatoires, à visée de stopper la progression irrésistible du Rassemblement Populaire Centrafricain.

Dossier déposé le 3 Avril dernier, ce n’est que comme écrit sur le document officiel ci-dessous, seulement le 19 dernier, que l’administration en charge du dossier daignera confirmer comme ci-joint, la réalité de la démarche.

MAIS….. PAS SI SIMPLE

Car rien n’aura été possible sans l’effort décisif du ministre Jean-Serge BOKASSA, qui en exigeant une transparence de l’administration, a pu débloquer en moins de 10 jours, ce qui était volontairement bloqué depuis plus de 3 mois.

Un geste citoyen que nous ne pouvons que saluer.

Oui, la Démocratie et l’honnêteté, des notions encore à réinventer en RCA.

Souleymane N’DIAYE

© 2018 – LE RASSEMBLEMENT POPULAIRE CENTRAFRICAIN

Soyez le(la) premier(e) pour commenter

Laisser un commentaire